Retour vers la page Accueil
Les avions à réaction de Lavotchkine
Page précédente
Page suivante
V. Les La-150 et La13
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 18/03/2005
La-150M ou La-13
I. Introduction IX. Les La-174D et La-15
II. Les premiers turboréacteurs Russes X. Le La-174TK
III. L'héritage Allemand XI. Le La-176
IV. L'acquisition des moteurs Britanniques XII. Le La-190
V. Les La-150 et La-13 XIII. Les La-200 et La-200B
VI. Les La-152, 154 et 156 XIV. Le La-250
VII. Le La-160 XV. Annexes
VIII. Le La-168  

 

Le Yalovlev Yak-15, concurrent du La-150

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le La-150

 

En février 1945, les autorités russes ordonnèrent à divers bureaux d’étude de réaliser un chasseur à réaction avec un cahier des charges assez sévère pour l’époque. Le nouveau chasseur devait atteindre les 850 km/h, 12500 mètres d’altitude et avoir une autonomie de 700 km. Pour la propulsion, le turboréacteur proposé était la copie du Junker Jumo 004, le RD-10.

Les bureaux d’étude Mikoyan et Yakovlev proposèrent respectivement le modèle I-300 (Le MiG-9 en série) et le Yak-15, tous deux équipé du RD-10.

Deux MiG-9, version de série du I-300

La proposition de Lavotchkine, le La-150, fut le premier chasseur à réaction construit par ce bureau d’étude. Le La-150 avait un long fuselage avec la cabine de pilotage tout à l’avant et une aile droite fixée en position haute. Le train d’atterrissage était de type tricycle et entièrement rétractable dans le fuselage.

Le turboréacteur RD-10 de 850 kg de poussée était installé dans la partie centrale du fuselage, derrière la cabine de pilotage. L’entrée d’air était située dans le nez de l’appareil. La tuyère du réacteur débouchait sous le fuselage avec un angle de 30° vers la bas et juste après l’aile de façon à minimiser les pertes de poussée. L’arrière du fuselage était recouvert de tôles d’acier dans sa partie inférieure pour résister à la chaleur des gaz d’échappement.

Un La-13 ou La-150M, version de série du La-150

 

Le Yalovlev Yak-15, concurrent du La-150

 

Le premier vol eut lieu en septembre 1946 avec le pilote d’essai A.Popov aux commandes. Le La-150 ne fut cependant pas le premier avion à réaction soviétique puisque le Mikoyan I-300 l’avait précédé le 24 avril 1946 suivi du Yakovlev Yak-15… trois heures plus tard ! Les essais en vol continuèrent jusqu’en avril 1947 avec les pilotes A.Popov, I.E.Fedorov, M.L.Gallai, N.I.Zvonariev et A.G.Kochetkov. En raison de la puissance insuffisante du moteur, les performances demandées en février 1945 ne purent jamais être atteintes.

L’appareil avait de nombreux défauts, comme une accélération trop faible, un cockpit trop petit, une capacité en carburant insuffisante (550 kg), un excès de stabilité transversale et des vibrations importantes à haute vitesse. Cinq exemplaires du La-150 furent construit en 1946 et la première apparition publique eu lieu le 3 août 1947 à Tushino.

Malgré les performances insuffisantes des prototypes, une petite série de 15 La-150M fut commandée par les autorités russes. Le La-150M ou La-13 était une version de pré-production du La-150 construite presque en même temps avec diverses modifications pour tenter de résoudre les problèmes de ce dernier. Les réservoirs de carburant étaient agrandis ainsi que la dérive dont la surface augmenta de 25%.

Le Yak-15, un des deux concurrents du La-150 avec le MiG-9

 

Le Yalovlev Yak-15, concurrent du La-150

 

Ces modifications entraînèrent cependant une augmentation de la masse et les performances baissèrent d’autant. Un certain nombre de La-13 furent envoyé en évaluation opérationnelle mais cet appareil ne put jamais atteindre les performances attendues et il ne fut pas accepté par les régiments d’aviation. Quant au concours du chasseur à réaction, il fut remporté par le Mikoyan I-300 qui fut produit en série à environ 550 exemplaires sous le nom de MiG-9 mais aussi par le Yak-15 produit à environ 280 exemplaires.

Le Yalovlev Yak-15, concurrent du La-150

Le La-150F était un La-13 re-motorisé avec un RD-10F à post combustion d’abord testé sur le La-156 (voir chapitre La-156). En plus du nouveau moteur, le La-150F avait des saumons d’ailes à dièdre négatif, une antenne placée différemment et un habitacle modifié.

Cet appareil fut testé en vol entre juillet et septembre 1947, par les pilotes Fiodorov et Machkovski. Avec 1100 kgp de poussée, cette version du RD-10F permettait au La-150F de voler à 950 km/h à haute altitude et à 900 km/h à basse altitude mais la consommation était si importante qu’aucune utilisation opérationnelle ne pouvait être envisagée.

 

Sources :

1) Soviet X-Plane, Y. Gordon et B. Gunston
2) Fana de l'aviation n° 210 à 212, Les avions à réaction de Lavotchkine, P.Butowski et P.Laureau
3) Fana de l'aviation n° 278 à 281, Les chasseurs Lavotchkine à hélice, J.Marmain
4) Rolls-Royce Heritage Trust n°33 Early Russian Jet Engine, V.Kotelnikov et T.Buttler
5) Docavia n°33, Les MiG, R.A.Belyakov et J.Marmain
6) Yakovlev Aircraft since 1924, Y. Gordon et B. Gunston
7) Early Soviet Jet Bombers, Y. Gordon

Page précédente

Les avions à réaction de Lavotchkine

Page suivante