Retour vers la page Accueil
Les avions-fusée Russes
Page précédente
Page suivante
I. Origine
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 10/01/2005
I. Origine VIII. Les Tsybin LL
II. Les moteurs-fusée russes IX. Le Mikoyan I-270
III. Le Korolev RP-318 X. Le Moskalyov RM-1
IV. Le Kostikov 302 XI. Le Bereznyiak 346
V. Le Bereznyak-Isayev BI XII. Le Bisnovat 5
VI. Le Polikarpov Malyutka XIII. ANNEXE : tableaux
VII. Le Florov 4302

 

Photo ci-dessus : Korolev et le Bitch-8

Le MX-324 Américain

 

 

Pendant et juste après la seconde guerre mondiale, de nombreux pays construisirent des prototypes d’interception ou des appareils purement expérimentaux propulsés par moteur-fusée. Parmi les plus connus, on peut citer le fameux Messerschmitt Me-163 Komet et le sinistre Bachem Ba-349 Natter en Allemagne ou le Northrop MX-324 au USA (voir liste des avions-fusée ci-dessous). Cependant, c’est en URSS que le plus grand nombre de prototypes sera construit et testés en vol. En raison du secret militaire et d’un succès très relatif, les avions-fusée russes resteront très peu connus du grand public.

Aux USA, les avions-fusée américains Bell X-1 et Douglas D-558-II «Skyrocket» américains parviendront, eux, à la célébrité grâce surtout à Chuck Yeager qui fut le premier à passer le mur du son le 14 octobre 1947. De son coté, le «Skyrocket» à aile en flèche fut le premier avion à dépasser 2000 km/h, le 14 octobre 1953, puis à dépasser Mach 2 le 21 novembre 1953.

Liste des avions-fusée *
Nom
Remarque
Lippisch Ente
Premier avion-fusée de l’histoire
Opel RAK.1
Planeur-fusée expérimental
DFS 194
Avion expérimental, ancêtre du Me-163
Heinkel He-176 Avion expérimental
Me-163 Intercepteur-fusée
Me-263 Version améliorée du Me-163, appelé aussi Ju-248
DFS 228 Avion-fusée de recherche à haute altitude
Bachem Ba-349 'Natter' Intercepteur-fusée à décollage vertical
Ohka Avion-fusée suicide japonais
Mitsubishi J8M Version japonaise du Me-163
Korolev RP-318 Planeur-fusée expérimental
Kostikov 302 Intercepteur-fusée
Bereznyak-Isayev BI Intercepteur-fusée
Polikarpov Malyutka Intercepteur-fusée
Florov 4302 Avion de recherche subsonique
Northrop MX-324 Démonstrateur volant de l'intercepteur XP-79
Tsybin LL Avion de recherche subsonique à voilure inversée
Mikoyan I-270 Intercepteur-fusée
Bereznyak 346 Avion de recherche supersonique
Bisnovat 5 Avion de recherche supersonique
Bell X-1 Avion de recherche supersonique
Bell X-2 Avion de recherche supersonique
Douglas D-588-II Avion de recherche supersonique
X-15 Avion de recherche hypersonique
SpaceShipOne
Avion-fusée de tourisme spatial

* : liste des avions-fusée purs, c'est à dire propulsé uniquement par moteur-fusée, et ayant au moins atteint le stade de la construction d'un prototype. Ne figure donc pas les intercepteurs à propulsion mixte comme le Trident ou les projets comme le Messerschmitt P-1104 ou le Heinkel P-1077

L’histoire des « Skyrocket » soviétiques est pourtant très intéressante à plus d’un titre. En effet, dans cette histoire apparaissent pour la première fois, les noms de futur grands personnages de la conquête spatiale soviétique tel que M Isayev, VP. Glouchko et surtout S. Korolev, le constructeur en chef des principaux lanceurs spatiaux et l’artisan du premier vol dans l’espace de Y. Gagarine.

Le RP-1 du GIRD, Tsander et Korolev

 

La GIRD-09

 

L’histoire des avions-fusée russes est donc intimement lié aux débuts de la conquête spatiale soviétique et commença bien modestement par la construction de planeur à la fin des années 20. Dès cette époque, on retrouve le nom de Sergueï Korolev. En 1927, celui-ci est encore étudiant mais est déjà inscrit dans une école de planeur de Moscou et découvre les écrits de Constantin Tsiolkovski, le grand-père de l’astronautique soviétique. Il construit en 1929 son premier planeur amateur et passe son brevet de pilote en 1930.

Son diplôme d’ingénieur en poche, Korolev commence à travailler dans les organismes russes d’aéronautique, comme le TsaGI et rencontre d’autres passionnés de la conquête de l’espace, tel que Tsander qui étudiait des avions-fusée depuis les années 20.

Autours de ce cercle de passionné, le GIRD (Gruppa Isutcheniya Reaktivnovo Dvisheniya, groupe d'expérimentation pour le vol à réaction) est créé en 1931 avec Tsander à sa tête. Peu après, Korolev propose avec Tsander le planeur-fusée RP-1. La cellule de l’appareil est un planeur de formule aile volante, le Tcheranovski Bitch-8 tandis que le moteur-fusée est un OR-2 de 50 kg de poussée conçu par Tsander. En mars 1932, Korolev est nommé chef du conseil technique du GIRD puis, en mai, il remplace Tsander comme directeur du GIRD.

Les travaux du GIRD continuèrent sur le planeur-fusée RP-1, mais aussi sur le planeur RP-2 et sur diverses fusées à carburant liquide comme les GIRD-05, 07 et 09. Le RP-2 devait recevoir un moteur-fusée conçu en dehors du GIRD.

L'équipe du GIRD autours de la GIRD-X

 

Sources :

1) Soviet X-Plane de Y. Gordon et B. Gunston
2) L'astronautique soviétique de C.Lardier
3) Fana de l'aviation n° 355, article de K.Y. Kosminkov
The Hellmuth Walter Website
346
DFS-346
DFS 346 Mistel
Samolet 346

Page précédente

Les avions-fusée russes

Page suivante