Retour vers la page Accueil
Les avions-fusée Russes
Page précédente
Page suivante
VII. Le Florov 4302
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 10/01/2005
I. Origine VIII. Les Tsybin LL
II. Les moteurs-fusée russes IX. Le Mikoyan I-270
III. Le Korolev RP-318 X. Le Moskalyov RM-1
IV. Le Kostikov 302 XI. Le Bereznyiak 346
V. Le Bereznyak-Isayev BI XII. Le Bisnovat 5
VI. Le Polikarpov Malyutka XIII. ANNEXE : tableaux
VII. Le Florov 4302

 

Le 4302 n°2 et le n°3

 

 

Ilya Florentyevich Florov (1908-1983) a eu une longue carrière dans plusieurs OKB et organisme d'état, certains de ses avions étant des chasseurs biplans conçus avec A Borovkov. En 1943, il dirige une cellule de conception au NII-W (institut d'essai d'état de l'Armée de l'Air) et est chargé de créer un petit avion à moteur-fusée, appelé 4302, pour étudier des profils d'aile, des systèmes de commande de vol et d'autres dispositifs.

Le 4302 étaient un petit avion avec un fuselage dicté par la taille des réservoirs, de l'habitacle et du propulseur. La construction était entièrement en alliage léger avec un revêtement travaillant et une finition extérieure très soignée.

A l’époque les études allemandes sur les ailes en flèche n'avaient pas encore été étudiées par les Russes et l’appareil fut équipé d’ailes droites. Ces ailes avaient un profil laminaire du TsAGI et une épaisseur relative de 13%. Elles étaient construites d’une seule pièce et étaient fixées au-dessus du fuselage avec des saumons inclinés vers le bas. Sur chaque bord de fuite il y avait trois sections de volet qui étaient également utilisé en opposition comme ailerons.

Florov 4302 n°1 avec un train d'atterrissage à roue

 

 

 

L’empennage comportait une dérive portant deux empennages horizontaux portant eux-mêmes des petites dérives supplémentaires aux extrémités. Le pilote avait un petit habitacle pressurisé avec une verrière articulée vers le haut. L'avion n°1 avait un train d'atterrissage fixe conventionnel (utilisant des pièces du La-5FN) pour les vols planés à basse vitesse.

Les Florov 4302 n°2 et 3 étaient conçus pour décoller d'un chariot tricycle tout à fait comparable à celui du Me-163. L’atterrissage se faisait sur un ski situé sous le fuselage ainsi qu’une roulette de queue. Le n°2 était équipé d'un moteur-fusée à carburant liquide conçu par Isayev et Dushkin évalué à 1100 kilogrammes de poussée au niveau de la mer. Dans la partie arrière du fuselage, il y avait un grand réservoir de comburant (acide nitrique) construit en acier inoxydable suivi d’un réservoir de carburant (kérosène).

Le Florov 4302 n°2 après un atterrissage sur son ski

 

 

L'avion n°3 devait être équipé d'un moteur RD-2M-3 de Dushkin et Glouchko. Ce moteur à deux chambres avait une poussée de 400 à 1450 kilogrammes suivant le nombre de chambre allumée. Avec ce moteur l’appareil aurait été appelé 4303. Ce moteur fut également utilisé dans une version légèrement différente sur le Mikoyan I-270.

Trois exemplaires du 4302 furent construit et deux pilotes du NII, F. Pakhornov et I. F. Yakubov furent désignés pour réaliser les tests en vol.

L'avion n°1 n’était pas équipé de moteur et réalisa 46 vols planés à partir de 1946, remorqué jusqu’à 5000 mètres d’altitude par un Tu-2. Le n°2 était, lui, équipé de son moteur-fusée, le premier décollage ayant eu lieu en août 1947 avec Pakhornov aux commandes. Le même mois le programme était terminé, les fonds étant transférés vers le programme Mig I-270. Au même moment, l'avion n°3 était achevé mais en attente de son moteur RD-2M-3.

Florov 4302

Sources :

1) Soviet X-Plane de Y. Gordon et B. Gunston
2) L'astronautique soviétique de C.Lardier
3) Fana de l'aviation n° 355, article de K.Y. Kosminkov
The Hellmuth Walter Website
346
DFS-346
DFS 346 Mistel
Samolet 346

Page précédente

Les avions-fusée russes

Page suivante