Retour vers la page Accueil
Les bombardiers à réaction d'Arado
Page précédente
Page suivante
XI. Les autres Arado de la série E 555
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise à jour : 24/04/2003
I. Origine
II. Les premiers Ar-234
III. Les Arado 234 à train tricycle
IV. Les Arado 234 quadriréacteurs
V. Les Ar-234 de reconnaissance
VI. Les Ar-234 de bombardement
VII. Les Ar-234 de chasse de nuit
VIII. Les dérivés de l'Arado 234
IX. Les bombardiers stratégiques à réaction
X. Le bombardier stratégique Arado E 555-1
XI. Les autres Arado de la série E 555
XII. Le missile Arado E 377

 

Arado E555-6

 

Bombardier Stratégique à grande vitesse Arado E 555-3.

Le concept suivant, le E 555-3 était très semblable aux E 555-1 mais avec une motorisation différente avec l'utilisation de deux turboréacteurs haute puissance BMW 109-018 montés au-dessus et au-dessous de l'aile. Ces moteurs permettaient d’atteindre des vitesses beaucoup plus élevées qu’avec un plus grand nombre de moteurs moins puissants. La disposition de ces deux moteurs au-dessus et au-dessous de l'aile permettait également de mieux répartir la poussée.

Les deux hommes d'équipage étaient installés dans une cabine pressurisée. Les trains d'atterrissage principaux à deux roues se rétractaient dans les ailes, la roue avant dans la section avant juste derrière la cabine de l'équipage. La charge de bombe pouvait être emportée en soute ou avec des pylônes d’ailes.

Bombardier lourd longue portée Arado E 555-6.

Comme presque tous les projets de la série E 555, le E 555-6 était également une aile volante mais d'une envergure considérablement plus grande. Les deux sections externes avaient un dièdre négatif de 20° et leur bord de fuite était perpendiculaire à l’axe longitudinal de l’appareil. La carlingue et les autres composants restaient fondamentalement les mêmes.

La puissance était fournie par trois turboréacteurs BMW 109-018 (un au-dessus et deux en dessous de la section d'aile) de sorte que la poussée pouvait être équilibrée en cas de panne d’un moteur. Bien que l'envergure ait grimpée jusqu'à 28,4 mètres, la surface alaire est restée à 160 m2 en réduisant la corde et l'allongement. Des charges extérieures pouvaient être emportées sous les ailes.

La capacité en carburant était de 18750 kilogrammes, le rayon d’action de 5400 kilomètres, augmenté jusqu’à 7500 kilomètres avec des réservoirs supplémentaires. L’armement défensif était composé d’une tourelle dorsale juste derrière le cockpit et de deux canons MK103 installés à la racine des ailes. A pleine charge, la vitesse calculée était de l'ordre de 875 à 900 km/h.

Arado E 555-3

 

Arado Ar-234

 

Arado E 555-7.

Le projet E 555-7 était très semblable aux E 555-1, -2, -3, -4 et -6 du point de vue structurel mais pour la disposition des turboréacteurs il était plus proche des projets E 555-8, -9 et –10 avec deux moteurs installés sur l’extrados de l’aile.

L’installation d’une tourelle juste derrière le cockpit pouvant tirer vers l’arrière impliquait de dégager l’espace de tir et de placer les deux BMW 109-018 supérieurs au-dessus des compartiments de train d'atterrissage alors que le troisième était toujours sous la section centrale d'aile.

L'armement défensif était toujours composé des deux Mk-103 fixés de part et d'autre de la carlingue et de la tourelle dorsale, mais ces armes étaient maintenant épaulées par quatre MG-151 dans deux tourelles télécommandées fixé sur le bord de fuite de l’aile et dirigé par un tireur installé dans un compartiment à l’extrémité du fuselage arrière.

Cet armement additionnel donnait une puissance de feu beaucoup plus grande qu’une tourelle de queue traditionnelle. Avec quatre tonnes de bombe et 15,7 tonnes de carburant, le E 555-7 devait parcourir 5000 kilomètres à une vitesse de 950 km/h.

Arado E 555-7

 

Arado Ar-234

 

Bombardier Long distance Arado E 555-10.

Avec sa formule bipoutre, ce projet différait sensiblement des autres appareils de la série E 555. Les études précédentes avaient déjà fourni des données suffisantes pour sélectionner la meilleure configuration possible. A cet effet, une conférence avait été organisée au RLM le 20 avril 1944.

Présidé par les ingénieurs Scheibe et Haspe, et en présence d’autres représentants d'Arado, son but était de définir les caractéristiques définitives du bombardier E 555. Arado n'avait presque aucune expérience concernant les caractéristiques de vol des ailes volantes ce qui impliquait des difficultés de mise au point et des essais en vol de longue durée.

Il fut donc décidé de partir des projets E 555-9 et E 555-10 et de fixer les empennages verticaux et horizontaux sur des poutres situées à 4.80 m de l'axe longitudinal. Comme sur le E 555-7, la puissance serait fournie en trois turboréacteurs BMW 109-018. La seule différence était que le troisième moteur était déplacé sur l'extrados de l'aile.

Le train principal se rétractait dans les ailes et le train avant sous la cabine de l'équipage. La charge de bombe de 4000 kilogrammes était en partie en soute et en partie sous les sections externes d'aile. L'équipage de trois personnes était réparti entre le cockpit pressurisé et la tourelle arrière.

Arado E 555-10

 

Arado Ar-234

 

Bombardier longue distance stratégiques et tactiques Arado E 555-11.

A la fin de 1944, le bureau d’étude d'Arado soumis au RLM une proposition pour un bombardier quadriréacteur désigné E 555-11. A la différence de toutes les autres propositions de la série E 555, cet appareil n’était pas une aile volante mais un appareil relativement classique.

La seule caractéristiques sortant de l’ordinaire était que les quatre turboréacteurs Jumo 109-012 de 2100 kgp étaient placés sur les extrados des ailes relativement près du fuselage. Cette disposition était avantageuse pour mieux répartir la poussée en cas de panne d’un moteur.

L’arado E 555-11 utilisait l'aile laminaire développée par Arado et testé sur un des prototypes d’Ar-234. L’Arado E 555-11, de construction entièrement métallique, était capable de voler à 950 km/h avec 4000 kilogrammes d’arment. Le rayon d’action aurait été de 7.000-8.000 kilomètres. En raison de sa grande vitesse, il n'y avait aucun armement défensif prévu sur l’E 555-11.

Arado E 555-11

Sources :

Arado 234, juillet - août 1944
The Arado Ar-234
Ar 234 Blitz Luftwaffe's Nightingale
Arado Ar 234 Blitz
Arado Ar 234 'Blitz'
Arado Ar 234B/C Blitz (Lightning)
WWII German Aircraft Photos - Arado 234
Arado Ar TEW 16/43-19
Arado Ar E.377
Arado Ar E.555 series
luftarchiv.de

Page précédente

Les bombardiers à réaction d'Arado

Page suivante