Retour vers la page Accueil
Le Bell X-14
Page précédente
Page suivante
V. Les essais du X-14
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 15/12/2004
I. Origine
II. Le Bell Model 65 ATV
III. De l’ATV au X-14
IV. Description du X-14
V. Les essais du X-14
VI. Les X-14A et B

 

Le X-14 originale avec les trains courts

 

En octobre 1956, les essais statiques de la tuyère orientable étaient réalisés par la firme All-American Engineering et le X-14 était en cours de préparation pour les essais au sol. Ceux-ci commencèrent peu de temps après que la firme All-American Engineering ait terminé les essais statiques de la tuyère orientable.

L'influence d'un réacteur fonctionnant avec les gaz dirigés vers le sol est considérable, perturbant l’entrée d’air, la dynamique de décollage, la stabilité, les revêtements, les écoulements, et beaucoup d'autres choses encore. La conception du X-14, avec les tuyères très proches du sol, provoquait un phénomène d’aspiration de l’appareil vers le sol.

Un des premiers essais au sol sous filin et avec les trains courts

L’écoulement à grande vitesse des gaz chauds sous l’avion provoquait une dépression sous les ailes et le fuselage ce qui aspirait l’appareil sur le sol et rendait les décollages verticaux pratiquement impossibles. La solution était simple et fut rapidement mise en œuvre : le train devait être agrandi pour éloigner les tuyères du sol. Un premier allongement de 30 cm fut peu efficace, puis le problème fut définitivement réglé avec un allongement des trains de 60 cm.

X-14 lors des premiers essais au sol

 

Le X-14 en essais sous filin

 

 

Le programme d'essais en vol commença le 17 février 1957 avec pour but d’examiner les qualités de vol. Le pilote en charge des premiers vols était David Howe, un pilote d’essai de Bell Aircraft. Après quelques vols stationnaires, le premier vol conventionnel et la première transition partielle eurent lieu en juin.

Une transition complète fut réalisée le 24 mai 1958. Le décollage prit moins de 30 secondes, jusqu’au vol conventionnel, bien que c'était la première tentative de transition complète.

Les trains allongés du X-14

Ce fut d’ailleurs la toute première transition au monde pour un VTOL à tuyère orientable. Les tuyères étaient orientées vers l’arrière quand l’appareil avait pris une vitesse légèrement supérieure à la vitesse de décrochage.

Après avoir tourné autours de l'aéroport de Niagara, les tuyères étaient à nouveau basculées progressivement vers le bas et la transition d'atterrissage était accomplie en seulement quelques centaines de mètres.

Le X-14A en vol stationnaire

 

Le X-14 en vol

 

A ce moment de son programme d'essai en vol, le X-14 avait démontré les points suivants :

(1) Le pilotage en vol stationnaire et pendant la transition étaient facile dans une attitude horizontale.
(2) Un réacteur à poussée orientable pouvait être utilisé pour propulser un VTOL.
(3) Un rapport masse/poussée proche de 1 était suffisant pour accomplir des transitions.
(4) L’attitude horizontale de l’appareil au sol permettait un entretien aisé.
(5) L’appareil pouvait opérer depuis des plates-forme en béton ou en métal.
(6) Plusieurs réacteurs pouvaient être utilisés et facilement réglés pour fonctionner ensemble en mode VTOL.
(7) Les effets de sol pouvaient être contrôlés avec une conception appropriée de l’appareil.

Les essais constructeur du X-14 étaient maintenant terminés et l'avion fut livré à l’USAF qui le confia immédiatement à la NASA. En octobre 1959, le X-14 était transféré au centre Ames de la NASA en Californie. Le but était de construire une base de données avec un programme d'essai en vol court utilisant à fond les possibilités des turboréacteurs Viper.

Le X-14 en vol

Le X-14 servait également à la familiarisation des pilotes d’essai y compris étranger. Ainsi, en 1959, La firme britannique Hawker commençait à préparer le programme d'essai en vol du P.1127, futur Harrier. A cet effet, Bob Marsh, accompagné de Ralph Hooper, rendit visite à Bell Aircraft et à la NASA et obtint l’autorisation d’utiliser le X-14 comme VTOL d’entraînement. Deux pilotes d'essai de Hawker, Bill Bedford et Hugh Merewether, purent ainsi, en mars 1960, piloter le X-14. Merewether eu d’ailleurs un accident en avril qui eut comme conséquence quelques dommages au X-14.

Sources

X-Planes de Jay Miller
History of Vertical Flight de Steve Markman et Bill Holder
Flight Research at Ames, 1940-1997
Bell X-14
Bell Model 68 / X-14

Page précédente

Le Bell X-14

Page suivante