Page précédente
Page suivante
PLAN
IX. Les vols constructeurs
ACCUEIL
Translate : in English in Spanish in German 9-4 La préparation des vols propulsés

 

 

Après le premier vol plané du X-15, la prochaine étape des essais en vol devait être la première mission avec allumage des moteurs fusée. Si tout allait bien, ce vol propulsé pourrait intervenir dans la deuxième quinzaine de juin 1959, juste après un autre vol baptisé "vol humide" ("wet flight", c'est à dire avec du carburant à bord) dont l'importance ne devait pas être sous-estimée.

Ce vol humide, au cours duquel le NB-52 décollerait avec, sous son aile droite, le X-15 chargé de tous ses propergols représentant une masse de 15 tonnes (contre sept tonnes à vide) était le préalable nécessaire de la mission propulsée et présentait, pour la première fois, le risque auquel seraient confrontés désormais les équipages, un risque tout juste atténué par la routine des opérations. Cet avion emportait, pour la moitié de son poids, des propergols hautement énergétiques et volatiles qui feraient, au moindre incident, une bombe d'une puissance effrayante. Mais, courant juin, le vol humide, désigné au départ " 1-C-6 " devint " 2-C-1 " : le deuxième exemplaire du X-15 allait remplacer le X-15 n 1.

Que s'était-il passé ? Certaines sources font état d'un accident au sol qui aurait affecté le premier X-15 numéro de série 56-6670. Un incendie dans le circuit de distribution de peroxyde d'hydrogène, aurait endommagé sérieusement le véhicule et blessé un technicien. Cette hypothèse, qui n'a pas été confirmée officiellement paraît pourtant assez probable : en tout cas, elle permet d'expliquer le changement inopiné de véhicule.

La mission fut donc reportée à la mi-juillet. Une première tentative, se solda par un ajournement. Toutefois. North American conduisit ce jour là une répétition au sol des opérations de remplissage et de vidange des propergols sur l'avion expérimental.

 

 

La mission " 2-C-1 " eut finalement lieu le 24 juillet 1959. Les équipages étaient toujours les mêmes et la seule autre nouveauté de cette mission fut la nouvelle installation des contrôleurs de vol dans la toute récente salle de contrôle de la NASA. Le programma des vols comprenait la réalisation des quatre objectifs suivants :

qualification du binôme NB-52/X-15 lorsque l'avion expérimental est à sa masse maximale:

vérification du bon fonctionnement du système de complément de plein en oxygène liquide installé à bord du bombardier:

essai de vidange rapide des propergols du X-15;

répétition de la procédure de largage.

Tout ce programme se déroula sans incident notable et la vidange qui concluait la mission se déroula dans les deux minutes prévues.

 

PLAN
Page suivante
IX. Les vols constructeurs
Page suivante
ACCUEIL