Retour vers la page Accueil
Le Vanguard Omniplane
Page précédente
Page suivante
III. Essais en vol et abandon
Translate : in English in Spanish in German Création/Mise jour : 14/08/2005
I. Origine
II. Description
III. Essais en vol et abandon
Annexe : Le Jacobs Convertiplane

 

Le Vanguard 2D

 

Les essais au sol débutèrent en août 1959 et quelques vols sustentés furent suivis d’essais en soufflerie par la NASA. Vanguard envisageait de remplacer par la suite le moteur par un Lycoming IS0-720 de 520 chevaux ce qui permettrait d’obtenir une vitesse de croisière de 320 km/h et une distance franchissable de 880 km. Le modèle 2C devait être produit au prix de seulement $40.000 et à une cadence de mille unités par an ce qui était plus qu’ambitieux !

Cependant, le modèle 2C fut modifié en 1961, par l’ajout d’un système de commande amélioré, et surtout par le remplacement du moteur à piston par une turbine Lycoming YT53-L-1 de 860 Chevaux. Le nez de l’appareil fut également agrandi de 1,5 mètre pour loger une troisième soufflante de sustentation. L’appareil ainsi modifié fut appelé modèle 2D.

Plan du modèle 2D

La soufflante de nez améliorait le contrôle en tangage et lacet, par l'utilisation de palettes mobiles de sortie. Le modèle 2D réalisa des vols verticaux entravés mais fut endommagé suite à une rupture mécanique et les essais furent interrompu début 1962.

Vue en coupe du  Modèle 18

 

Le Vanguard modèle 8

 

Vanguard avait prévu de nombreux dérivés de son modèle 2, comme le modèle 6 qui devait être un avion d'observation conçu pour répondre aux spécifications militaires TS-145. Il devait être propulsé par deux turbines General Electric T-58, avoir une masse de 4100 kg et une vitesse maximale de 560 km/h.

Le modèle 7 devait répondre aux exigences d'une mission Transport/Cargo VTOL. Il devait pouvoir emporter 32 hommes de troupe ou quatre tonnes de charge utile à une vitesse de croisière de 460 km/h. La puissance était fournie par deux turbines Allison T-61.

Le modèle 8 était un projet d’avion d’affaire propulsé par un Lycoming ISO-720 de 520 chevaux. C’était une version agrandie du modèle 2C, de 1540 kg et avec une envergure de 7,3 mètre, une vitesse maximale de 420 km/h, une vitesse de croisière de 320 km/h à 70% de la puissance et une distance franchissable de 880 km.

Le modèle 8

Le modèle 9 était un avion capable d'exécuter une mission de surveillance à 600 km/h. La masse brute était de 1180 kg. Le modèle 12 était un appareil de lutte anti-sous-marine avec un équipage de quatre personne, 900 kg d'électronique et 1150 kg d'armement. La masse brute était de 11800 kg.

Le modèle 16 était conçu pour accomplir des missions de sauvetage à grande distance, avec un équipage de deux personne. Il devait pouvoir recueillir quatre personnes lors d'un vol stationnaire.

Le modèle 18 était un transport de troupe pour 36 à 40 personne propulsé par deux turbines Allison T-56. La masse brute était de 13600 kg et la vitesse de croisière de 440 km/h. Le modèle 20 aurait du être un appareil de chasse à grande vitesse.

Malheureusement, aucun de ces modèles ne sera construit et l’aventure de Vanguard dans le domaine de VTOL s’arrêta au stade du modèle 2D en 1962.

 

Sources


History of Vertical Flight de Steve Markman et Bill Holder
Air Progress n

Page précédente

Les VTOL de Transcendental

Page suivante